愛fanfic-world愛 Index du Forum
愛fanfic-world愛 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Princesse Yuzuyu chapitre 10

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    愛fanfic-world愛 Index du Forum -> Plaine de Shinshu : Salle des auteurs -> Fanfictions originales
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Halgorya
Original

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 1 232
Localisation: là où la vie me porte
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 14 Juin - 14:21 (2012)    Sujet du message: Princesse Yuzuyu chapitre 10 Répondre en citant

Voici le chapitre 10! où on peut enfin voir Rehan et son caractère si particulier!

-Une invitation chez les parents de Rehan ?

Yuzuyu est surprise, c’est soudain elle ne s’y attendait pas. Seiji vient de lui annoncer que les parents de Rehan voulaient les féliciter pour leurs fiançailles, c’est un peu précipité ! Et puis ils ne sont pas tout à fait fiancés, dans ce monde le concept de « petit-copain » n’est pas encore bien défini du coup ils considèrent que c’est la même chose que des fiançailles.

-Oui, pour quelques jours, ils invitent aussi Rosie et Meva, Rehan aussi bien sûr, ils ne l’ont pas vu depuis un moment.
-Il ne retourne pas chez ses parents après les cours ?
-Non, je ne sais pas trop pourquoi à vrai dire, il est assez discret sur sa famille.
-Tu crois que je vais faire bonne figure ? Ils s’imaginent sans doute quelqu’un de plus….jolie…
-Encore avec ça, Yuzuyu je te l’ai déjà dit tu es très belle comme tu es.
-M…merci mais…

Seiji ne lui laisse pas finir sa phrase et l’embrasse, Yuzuyu, surprise, ne peut que rougir devant ce geste soudain. Le jeune homme recule son visage et dit :

-Je ferai ça à chaque fois que j’estimerai que tu diras une bêtise.
-M…mais j’ai rien dit…
-Tu as dit « mais », ça sous-entend que tu allais dire une bêtise.

Elle prend une mine boudeuse, elle sait qu’il a raison alors elle ne peut pas se défendre comme elle le voudrait. Seiji sourit en la voyant comme ça, à présent qu’ils sont fiancé il peut se permettre des familiarités auxquelles il n’aurait pas pensé avant. Il lui prend la main :

-Tu es très mignonne quand tu fais cette tête tu sais ?
-C’est pas…

Elle met ses mains sur sa bouche pour arrêter sa phrase, Seiji met son visage face au sien et sourit :

-Tu allais dire quoi Yuzuyu ?
-Euh…c’est…pas vrai…

Sachant qu’elle ne cherche pas à dire autre chose pour recevoir un baiser il lui donne mais plus tendrement que la fois précédente, bien sûr Yuzuyu sait qu’il s’en est rendu compte et rougit encore plus :

-Allons préparer nos sacs.

Elle se contente de hocher la tête trop intimidée pour dire quoique ce soit. Ils ne sont pas les seuls à se préparer, de son côté Rosie est excité comme une puce, elle a hâte d’y être et ses parents se demandent vraiment ce qui lui arrive, elle leur a juste dit qu’elle allait dormir chez Yuzuyu, autant éviter de leur dire qu’elle va dans un pays d’homme-serpent pour révéler les sentiments du fils-serpent pour une fille-lapin. Ils la prendraient pour une folle ça c’est sûr et certains !
Cependant c’est Meva qui est la plus nerveuse, en plus depuis que Rehan l’a sauvée il a un comportement un peu différent…il faut noter que plusieurs jours se sont écoulés depuis. Et Rehan fait de plus en plus d’actions pour faire rougir Meva, autant dire qu’il n’a pas grand-chose à faire…pour le moment il n’a pas fait plus gênant que, en plein cours, d’enrouler le bout de sa queue à la jambe de Meva, étant donné l’uniforme elle la sentait bien et comme personne ne pouvait le voir eh bien il en profitait. Du moins il pensait que personne ne le voyait, Rosie, elle, a bien vu et a dû se retenir de rire. Yuzuyu et Seiji étaient trop concentrés sur le cours pour remarquer quoique ce soit, sinon Meva aurait été encore plus gênée. Malgré ce changement Meva est devenue encore plus amoureuse de lui, elle ne veut pas l’admettre mais ce côté un peu pervers de Rehan ne lui déplait pas, mais c’est trop embarrassant de se le dire du coup elle fait passer ça pour de l’affection. Ce qui en fait la fait rougir encore plus, c’est donc un cercle vicieux pour elle…
Lorsque Rehan lui a dit que ses parents l’invitaient aussi elle n’a pas su quoi dire et a bégayé un « merci », bien sûr Rehan en a profité et lui a murmuré à l’oreille que lui aussi était ravi qu’elle vienne. Comme elle était sur le point de craquer elle a juste couru dans sa chambre pour se préparer. Rehan aurait bien aimé la regarder davantage mais la voir se cacher la rendait mignonne donc il n’a rien fait. Enfin il n’a rien fait à par réfléchir à un autre moyen de la gêner.
Finalement ils se retrouvent tous au palais prêts à partir, comme à son habitude Rosie saute sur Meva :

-Ma bunny-girl !! Tu vas bien ?
-Oui…et toi ?
-Impec ! J’ai hâte d’y être ! Toi aussi non ?
-hein ? Oui…oui bien sûr…
-T’es toute rouge ! C’est de voir les parents de Rehan qui t’intimide ?
-Pas…pas du tout…je…j’ai peur de déranger…

Rehan voit là un moment d’en profiter, il se penche et la regarde dans les yeux :

-Tu ne gêneras pas, ni mes parents ni moi.
-D….d’accords…

Evidemment elle rougit de suite satisfaisant Rehan qui n’en attendait pas moins de sa part. Il fait lui-même apparaitre le portail vers son pays et tous le franchissent, de suite ils se retrouvent face aux parents de Rehan. Le père s’avance vers le prince et s’incline :

-Nous sommes heureux de vous voir, ainsi que votre fiancée bien sûr.
-C’est très gentil à vous de nous avoir invités.
-Mais c’est tout naturel, puis-je vous demander de nous présenter à la princesse ?

Seiji entoure Yuzuyu de son bras et tend sa main vers le père de Rehan :

-Voici Yuzuyu.
-B..b…bonjour ! je…euh…je suis très heureuse d’être ici ! Merci !

Elle ne savait pas quoi dire en fait et a finit par déballer ce qui lui passait par la tête, le père de Rehan sourit et rit un peu :

-Inutile d’être aussi gênée, vous êtes très gentille par ailleurs.
-Ah ! merci !
-Vous n’avez pas encore les attributs de votre fiancé, vous n’avez donc pas conclu ?

A ces mots Seiji et Yuzuyu ne peuvent se retenir de rougir, ils n’ont pas encore pensé à ça et le fait que le père de Rehan en parle est plutôt gênant…Son épouse intervient alors :

-Voyons ce ne sont pas des choses à dire ! Tu les gênes !
-Ah je m’excuse ! Je suis encore ancré dans de vieilles traditions qui veulent qu’on consomme ses fiançailles dès qu’elles sont officielles, n’y prêtez pas attention ! Il est vrai que de nos jours les jeunes gens aiment prendre leur temps, ce n’est guère un reproche je vous rassure.
-Tu t’enfonces mon cher mari, Yuzuyu pouvez-nous nous présenter à votre amie ?

Bien sûr ils savent qui est Rosie mais les autres ne doivent pas savoir qu’ils se connaissent. Yuzuyu se tourne vers la jeune fille et dit :

-C’est Rosie, une amie à moi, Seiji m’a dit que vous l’aviez invité, que la reine en disait du bien. C’est mérité j’en suis sûre !

Rosie se jette alors sur elle et la serre contre elle :

-T’es trop gentille !!!!!
-R…Rosie….tu m’étouffes…
-Eh bien, elle vous apprécie beaucoup ! Je suppose qu’elle peut voir.
-Oui, la reine m’a fait ce cadeau !
-Ah bien ! Ne soyez pas effrayée par ce que vous verrez, vous ne craignez rien.
-pas de soucis !

Il fallait qu’ils donnent le change même s’ils savaient déjà que la reine lui avait fait passer l’épreuve. Les parents de Rehan se mettent face à leur fils, bien sûr Meva est juste à côté ce qui leur laisse le loisir de l’observer et de ce fait la jeune fille s’en trouve gênée. C’est donc d’elle donc Rehan est amoureux, elle est plus petite qu’ils ne le pensaient, et Rehan semble de son côté très heureux de la réaction de la jeune fille. Nul doute pour ses parents qu’il doit en profiter :

-Eh bien Rehan, je vois que tu sembles en forme !
-Je vais bien effectivement et vous, comment vous portez-vous ?
-Fort bien ! Voilà donc ton amie, la reine nous en disait du bien on a jugé essentiel de l’inviter !
-Elle est effectivement très douée dans ce qu’elle fait.
-Merci…je…merci…

Son père ne doute pas qu’il l’a complimenté pour la gêner, elle n’est pas difficile à mettre dans l’embarras.

-Bien ! Nous allons vous montrer vos chambres !

La mère commence à avancer, Rosie se met juste à côté d’elle et à voix haute dit :

-Elles seront super belles j’en suis sûre !
-Oh vous savez ce ne sont pas des palaces non plus mais merci.

D’un ton plus bas Rosie dit :

-Il faut que Rosie dorme avec Rehan ! Gênée comme elle sera soit elle craquera soit c’est lui.
-Nous l’avions prévu ainsi mais nous avons un certain….contretemps…
-Hein ?

D’un coup une fille-serpent aux longs cheveux noirs arrive et semble très en colère :

-Rehan enfin !

Elle va directement à ses côtés défiant Meva du regard, intriguée Rosie regarde la mère de Rehan :

-Qui est-ce ?
-….la fameuse fiancée….elle s’est quelque peu invitée en apprenant que Rehan revenait, on ne lui a pourtant rien dit…
-Je vois…
-Yrié, euh…Meva va dormir avec Rehan alors…
-Quoi !

Meva rougit en entendant ça, elle s’attendait à dormir avec Rosie pas avec Rehan, cependant Yrié et rehan sont aussi surpris, Yuzuyu et Seiji commencent à comprendre un peu les choses, ils se disaient aussi que c’était étrange que Rosie aille directement vers la mère de Rehan, en ce cas il vaut mieux ne pas se mêler de ça et laisser le maitre à l’œuvre.

-Puisque c’est comme ça je dormirai aussi avec lui ! Je ne le lui cèderai pas !

Au regard qu’elle jette à Meva on voit bien qu’elle la prend pour une rivale alors…qu’en fait elle n’a pas la moindre chance face à elle mais Meva ne le sait pas, ce qui au final amuse bien Rosie. Rehan par contre pose la question que personne n’a posé et qui pourtant est plutôt essentielle :

-Père, mère, ce n’est pas que cela me gêne mais pourquoi voulez-vous que Meva dorme avec moi ?

Le père est déjà en train de chercher une excuse valable mais par chance son épouse avait prévu le coup :

-Nous avons des fuites d’eau récemment et beaucoup de chambres sont inutilisables, nos serviteurs utilisent celles qui sont encore intactes si bien que pour Meva il ne restait plus que la tienne. Le prince et la princesse ont leur chambre et nous comptions faire partager la chambre de Rosie avec une de nos servantes, comme Meva est ton amie nous ne pensions pas à mal.
-J’espère que les dégâts ne sont pas trop graves.
-Non mais nous avons été pris de court.
-Je comprends.

Ils guident chacun à leur chambre, Yuzuyu et Seiji ont une chambre très jolie, ce qui gêne affreusement Yuzuyu, se voir accorder une chambre si jolie, elle est claire et aérée, très agréable et le lit est grand, une vraie chambre royale… Ils y restent pour défaire leurs valises pendant que Rosie visite sa chambre, elle l’aime bien ça c’est sûr mais elle a hâte de voir la personne avec qui elle va dormir ! La mère de Rehan lui a juste dit qu’elle avait les mêmes attributs qu’une souris du coup Rosie est impatiente. Mais pour Meva c’est plus délicat, elle ressent constamment le regard de Yrié sur elle et ça la met vraiment mal à l’aise, rehan ne s’en plaint pas trop, en fait il est plutôt occupé à la regarder, ce genre de gêne il ne lui avait jamais vu, on peut dire qu’il en profite du coup, si bien qu’il ne fait pas cas d’Yrié qui a agrippé son bras, comme elle fixe Meva, elle ne remarque pas le regard de Rehan sur la jeune lapine.
Devant la chambre ses parents les laissent, ils entrent et directement Yrié prend place sur le lit :

-Je t’avertis ! Tu n’as pas intérêt à te coller à Rehan durant la nuit ! C’est MON fiancé !
-Mademoiselle Yrié les fiançailles n’ont pas encore été prononcées
-Je m’en moque !

Rehan ne relève pas et montre une armoire à Meva :

-Tu pourras mettre tes affaires ici Meva.
-Merci…

Elle ouvre sa valise et sort les vêtements de nuit, cela dit…elle ne sort pas ce qui était sensé y être, elle se retrouve avec entre les mains une tenue très légère, et souple, par chance un tissu plus épais couvre les parties intimes, par surprise elle pousse un petit cri et remet de suite le vêtement dans la valise. Rehan l’ayant entendu arrive et dit :

-Meva ? Il y a un problème ?
-Mes vêtements…euh…ils ont été changés…
-Pardon ?

Il regarde et voit une note posée, il la prend et lit à haute voix :

-« J’ai trouvé ça dans un magasin ça t’ira super bien ma bunny girl ! Rosie », il semblerait que mademoiselle Rosie ait échangé tes affaires.

Elle aurait dû se douter que ça venait d’elle mais du coup elle va devoir dormir avec ça ? Elle a rien d’autres ! Dormir….dans cette tenue et avec Rehan…rien que cette pensée suffit à la faire rougir, Rehan sourit et se doute de ce à quoi elle pense ce qui d’ailleurs lui donne des idées pour cette nuit mais il va lui falloir régler le problème d’Yrié…
N’ayant pas le choix Meva range ses affaires, elle se retourne et de nouveau se retrouve sous le regard d’Yrié, décidément elle ne va pas la lâcher…
A l’heure du repas Yuzuyu essaie de ne pas refaire les erreurs du premier repas qu’elle avait pris avec les parents de Seiji, si bien que les parents de Rehan s’en amusent :

-Ne soyez pas si tendue princesse, détendez-vous !
-C’est que…je vais essayer merci…
-Vous avez trouvé une charmante jeune fille prince Seiji !
-Je le sais, malgré tout ce qu’elle dit elle est parfaite.
-Oh ? La princesse aurait-elle la fâcheuse tendance à se dévaloriser ?
-Oui plus que vous ne le pensez.
-Seiji !....c’est gênant de dire ça…

Pendant que seiji s’applique à valoriser Yuzuyu, de leur côté Rehan et Meva sont dans une situation….différente. Profitant que personne ne pouvait rien voir Rehan a de nouveau enroulé sa queue autour de la jambe de Meva, cela n’aurait pas été plus gênant que de coutume si Yrié de son côté ne s’amusait pas à taper son autre jambe avec sa propre queue….Meva est donc dans une situation compliquée…et elle ne peut rien dire qui plus est…Rosie est perplexe de son côté, elle aimerait voir ce qui se passe sous cette table mais comment faire pour que ça ait l’air discret…Finalement elle opte pour le classique de la fourchette qui tombe par terre :

-Ah mince ! Désolée je vais la chercher !

Elle se penche et…mais pour qui elle se prend cette pimbêche !! Elle s’en prend à sa bunny-girl. Bon mémorisation de la cible ! Elle se redresse et étant en face de Yrié elle déplace son pied, bon logiquement….elle frappe un grand coup sous la table et tombe pile sur la queue d’Yrié, celle-ci sursaute et retire vite sa queue, Meva regarde Rosie qui lui fait un clin d’œil. Yrié cependant fusille Rosie du regard, celle-ci le soutient en la mettant au défi de dire quoique ce soit. Bien sûr le bruit n’est pas passé inaperçu :

-Vous n’avez rien entendu ? Une sorte de coup…
-Sûrement un oiseau qui s’est cogné à une vitre !
-Ah ça arrive, j’espère qu’il va bien.
-C’est solide ces bêtes-là !

L’heure d’aller au lit sonne et après les salutations de rigueur on retrouve Meva, Rehan….et Yrié dans la chambre du jeune homme. Yrié le tire vers elle et dit :

-Ne la regarde pas se déshabiller !
-Ce serait irrespectueux pour elle je ne comptais pas le faire. Si tu veux Meva tu as un paravent là-bas.
-Merci…

L’épreuve est difficile, il ne peut rien voir mais le fait qu’il soit à côté n’arrange pas pour autant la situation. Yrié essaie tant bien que mal d’intéresser Rehan qui se moque royalement du fait qu’elle se change dans son dos. Meva ne veut pas trop se montrer…bien sûr rien d’intime n’est visible mais à travers le vêtement on voit tout de même son ventre et ses jambes, à croire que Rosie a fait exprès de choisir cette tenue pour attirer le regard, mais n’ayant pas le choix elle finit par se montrer, elle subit alors 2 regards, celui d’Yrié qui ressent une certaine jalousie, elle aurait dû penser à prendre une tenue similaire selon elle. Et celui de Rehan qui se complait à l’observer de haut en bas rendant la situation très embarrassante pour la jeune fille.
Pour son malheur il se retrouve entre les deux jeunes filles, son malheur dans le sens où Yrié l’a forcé à se tourner vers lui, il aurait préféré être tourné vers Meva…Il ne peut que soupirer et fermer les yeux, cependant il a entouré la taille de Meva de sa queue, sans aller sous le vêtement, il préfère le garder pour plus tard. Yrié est plutôt satisfaite, elle va dormir contre son fiancé, mais Meva sait qu’elle n’arrivera pas à dormir…surtout en sentant la queue de Rehan autour d’elle. Après un moment Yrié s’endort, ce qui n’est pas le cas de Meva et Rehan, pour des raisons différentes cependant.
Rehan se dégage des bras d’Yrié sans la réveiller et se tourne vers Meva, il va au creux de son oreille :

-Tu dors Meva ?

Nerveuse elle secoue la tête, elle est face à lui et ça la gêne vraiment. Rehan sourit et passe ses bras autour d’elle, il la soulève et se lève en même temps. Il sort du lit et devant la mine surprise de Meva il ne peut s’empêcher d’arborer un sourire, il chuchote et dit :

-Allons dormir ailleurs, j’aimerais dormir avec toi seulement. Tu es d’accord ?

Elle hoche la tête et baisse les yeux pour ne pas croiser le regard de Rehan. Rehan se félicite de ne pas avoir réveillé Yrié, il ne veut pas une scène alors qu’il souhaite juste dormir avec Meva. Il ne croit plus trop à la théorie de la fuite d’eau, les événements de la journée ont été un peu trop étranges. Ils arrivent devant une porte, Rehan l’examine et finit par rentrer, personne, comme il le pensait. Il referme la porte et s’approche du lit. Meva est très nerveuse, ça ressemble à une nuit nuptiale où l’époux ramène sa femme dans la chambre. Avec sa queue Rehan tire la couverture et dépose Meva, il reste un moment à l’observer dans cette position, elle n’ose pas bouger mais remarque un sourire sur Rehan. Celui-ci se couche à ses côtés et remet la couverture sur eux. Il la prend contre lui et cale son visage près du sien :

-C’est mieux ainsi. Tu n’es pas d’accords ?
-…je…euh…oui….

Il sourit et passe le dos de sa main sur son visage :

-J’aime te voir troublée, sais-tu pourquoi ?

De plus en plus nerveuse elle secoue la tête :

-J’ai toujours vécu dans cet endroit, les femmes n’y sont pas timides, tu as pu en voir un exemple avec Yrié. Lorsque je suis arrivé au château du prince et que je t’ai vu j’en ai été surpris, tu rougissais constamment et j’ai l’impression que tu rougis de plus en plus au fur et à mesure que le temps passe. Tu bégayes, tu es silencieuse et tu n’oses pas me regarder en face. Cette gêne et cette timidité, je les aime plus que tout mais…c’est surtout chez toi que je les aime. Je me suis découvert un caractère plutôt particulier, j’aime à te gêner, j’aime pouvoir te toucher car toi tu n’en profiteras pas, tu n’es pas comme ça, tu es si…pure.

Meva ne peut qu’écouter, ses oreilles sont complètement baissées à cause de sa gêne, à force de l’entendre elle finit même par cacher son visage dans ses mains et le colle contre lui. Elle a l’impression d’entendre une déclaration d’amour. Mais elle n’est pas au bout de sa peine, Rehan pose sa main sur sa tête pendant que son autre bras l’entoure. Il dépose sa tête contre la sienne et souffle doucement contre une de ses oreilles :

-Meva, j’aimerais savoir quelque chose. Veux-tu être mienne ?

Sous la surprise elle ouvre les yeux et redresse la tête, elle se retrouve nez à nez avec celle de Rehan. Il lui demande vraiment d’être à lui ? Elle ouvre la bouche mais ne parvient pas à dire un seul mot, Rehan pousse un petit rire et dit :

-Mes propos ont peut-être été mal compris, je veux juste que tu sois ma femme, je t’aime Meva, je te chérirai et te protègerai toujours.

Meva porte ses mains repliées à son visage qui se couvre progressivement de larmes, elle referme les yeux et colle son visage contre son front, elle doit d’abords se remettre, se faire à l’idée qu’elle ne rêve pas…Elle rouvre les yeux et sourit :

-Oui…je…veux être…à toi…ta femme…je t’aime !

Rehan lui répond en l’embrassant, il veut voir une réaction de surprise face à un baiser, il n’est pas déçu en voyant comment son visage s’empourpre. Ils continuent de se prodiguer des marques d’affection pendant un moment avant de s’endormir. Au réveil Rehan est le premier dont les yeux s’ouvrent, il réfléchit et décide de jouer un petit tour à Meva. Il attend qu’elle ouvre les yeux et lui dit :

-Bonjour, tu n’es pas trop fatiguée ?
-Non…pourquoi ?
-Après la nuit de noce que nous avons passée je pensais que tu serais plus fatiguée.
-…quoi ? Nuit de noce…mais on…

Ils l’ont fait ? Mais comment ça se fait qu’elle ne se souvient de rien ! Elle se souvient juste qu’ils s’embrassaient mais après…La voyant affolée Rehan se met à rire :

-Ne t’en fais pas, je te taquine, nous n’avons rien fait.
-….tu…tu es méchant…
-Je le sais mais tu m’aimes ainsi.

Elle hoche la tête et n’a pas le temps de faire plus que rehan la soulève et sort de la chambre. Où va-t-il ? Il s’arrête devant une porte et frappe. Bien vite son père ouvre, son épouse le rejoint, déjà levés ils s’apprêtaient à rejoindre la salle à manger. En voyant leur fils tenir Meva dans ses bras ils sont perplexes :

-Eh bien Rehan, mademoiselle Meva se sent mal ?
-Non, ma fiancée va très bien.
-Ta fiancée ? Alors tu…
-Je viens vous demander votre consentement.

Ses parents se regardent et sourient, Meva, elle, aimerait vraiment se cacher, il vient de demander à ses parents l’autorisation de se marier avec elle ! C’est vraiment gênant !

-Tu n’as pas besoin de notre consentement, nous t’avons toujours dit que nous accepterons celle que tu aimeras.
-Je le sais mais voir Meva aussi gênée devant cette demande est très plaisant.

Son père se met à rire et regarde la jeune fille complètement embarrassée :

-Eh bien mon fils, on peut dire que tu es plutôt calculateur !
-C’est que je l’aime père. Enormément.

Il approche son visage de celui de sa fiancée et attend de la faire suffisamment rougir avant de l’embrasser, il sait que le faire devant ses parents va augmenter la gêne de la jeune fille. Meva sent que désormais les cours dans le monde de Yuzuyu vont être encore plus embarrassants qu’avant…car il semblerait qu’à présent plus rien ne va retenir son fiancé…


topic commentaire: http://fanfic-world-team.xooit.fr/t382-Princesse-Yuzuyu-chapitre-10.htm
_________________
http://siluafamae.forumgratuit.fr/forum.htm--> forum de rpg, pous les créateurs, vous créez le rpg que vous voulez! TOUS les types sont autorisés ^^



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 14 Juin - 14:21 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    愛fanfic-world愛 Index du Forum -> Plaine de Shinshu : Salle des auteurs -> Fanfictions originales Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com