愛fanfic-world愛 Index du Forum
愛fanfic-world愛 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Princesse Yuzuyu chapitre 8

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    愛fanfic-world愛 Index du Forum -> Plaine de Shinshu : Salle des auteurs -> Fanfictions originales
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Halgorya
Original

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 1 232
Localisation: là où la vie me porte
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 20 Mai - 20:13 (2012)    Sujet du message: Princesse Yuzuyu chapitre 8 Répondre en citant

Dans ce chapitre j'ai intégré trois nouveaux personnages faits uniquement pour être détestés! Je compte sur vous pour les haïr! *_*

Depuis que Rosie peut voir ce que Yuzuyu voit elle en profite allègrement, au grand dam de Meva….il faut croire que Rosie est inspirée par ses oreilles de lapin. D’ailleurs elle la surnomme sa « bunny girl ». Une fois que Meva a compris ce que c’était sa gêne face à ce surnom n’a fait qu’augmenter. Cela dit ceux qui l’entendent la surnommer ainsi se posent pas mal de question sur leur relation, surtout quand ils la voient sauter sur Meva sans aucune gêne. Rosie la déguise, la coiffe et la maquille au gré de ses envies, Yuzuyu peut souffler même si elle y droit….en plein cours…Il y a une autre raison pour laquelle Rosie s’amuse avec sa bunny girl…elle a bien vu comment Rehan la regardait, il dit rien et laisse transparaitre peu de chose mais les premiers jours Rosie a remarqué qu’il la regardait en cours, quand elle passait au tableau, il faut croire que l’uniforme la met très en valeurs à ses yeux ! Rosie a failli s’étouffer de rire en voyant son regard quand un garçon est venu parler à Meva en louchant sur elle. Elle compte bien les aider à se mettre ensemble ! En plus elle trouve ça marrant….une lapine et un serpent, d’ordinaire les serpents mangent les lapins mais il la dévorerait bien !( (selon les termes de Rosie). En ce moment elle est occupée à voir si Meva ressent la même chose mais vu qu’elle rougit tout le temps c’est pas facile de voir si c’est parce que Rehan la regarde ou parce que tout le monde la regarde….
Mais voyons plutôt ce qu’il se passe aujourd’hui, c’est la sortie des cours et comme à son habitude Rosie « s’occupe » de Meva :

-T’es trop mignonne avec cette coiffure ! Ca met tes oreilles en valeur ! Elles sont toutes douces en plus, pas vrai Rehan ?
-Je ne les ai jamais touchés, je ne pense pas que Mademoiselle Meva apprécierait.
-Mais appelle-la juste Meva ! Et puis autant lui demander non ? Meva, tu veux bien qu’il t’appelle Meva simplement ?
-Euh…oui…ça ne me gêne pas…
-Ah tu vois !
-Bien, je m’appliquerai à le faire alors.
-Et tiens !

Elle prend doucement l’oreille de Meva et la main de Rehan et le force à toucher l’oreille de la jeune fille, celle-ci rougit immédiatement, personne, en homme, n’avait touché ses oreilles. Rosie ne peut que constater que Rehan est nerveux, cela dit elle seule semble s’en apercevoir…Pour Rehan la situation n’a rien de commode. D’ordinaire il se contente de la regarder et là il se retrouve sans trop savoir comment à toucher son oreille… Rosie sourit et dit :

-Alors Rehan ? C’est doux hein !
-….oui….
-M….merci Rehan….

Il finit par retirer sa main et regarde droit devant lui pour ne pas regarder Meva, il ne veut pas la gêner plus qu’elle ne l’est même s’il doit avouer que voir ses joues rouges, ses oreilles baissées et ses doigts se tortiller de nervosité est un spectacle qui….ne lui déplait pas.
Yuzuyu ne peut s’empêcher de plaindre Meva, elle sait ce que c’est….D’un coup son téléphone se met à vibrer, un message visiblement. Elle le lit et son visage change, il devient triste et sombre, elle referme son portable et souffle :

-Un problème Yuzuyu ?
-….mes parents et ma sœur vont venir me voir…
-Ce n’est pas bien ?
-Ils sont….spéciaux…
-Je pense comprendre…quand viennent-ils ?
-Aujourd’hui….comme toujours ils m’avertissent au dernier moment.
-Mais ils savent que tu vis plus dans ton appart ?
-Non mais de toute manière ils n’ont jamais su où je vivais…
-Mais…alors où ils vont venir ?
-A l’école…
-Maintenant ?
-D’après le message oui.
-T’en fais pas ma Yuzuyu on est là !
-Merci.

Même avec eux elle est sûre que ça ne va pas être une partie de plaisir. Ils avancent jusqu’au portail et voient une voiture arriver, c’est eux ? Déjà ? Ils se garent et sortent, oui c’est bien, qu’ils ont l’air prétentieux…mais avant tout ils sont riches ou quoi ? Voiture de collections, fringues de collections…et Yuzuyu qui travaille pour payer ses cours et qui vivait dans un appart miteux…tiens sa sœur sort. Eh bien on peut dire que le fait de venir semble l’ennuyer, c’est sa petite sœur elle devrait quand même avoir du respect pour Yuzuyu mais on dirait que c’est pas du tout le cas. Sa mère la repère vite et s’approche d’elle :

-Ah Yuzuyu !
-Bonjour maman.
-Oui oui bonjour, tu es avec des amis ? Etonnant de ta part…
-On vient de finir les cours.

« Etonnant de ta part » ? C’est quoi cet accueil ! Elle aurait pu dire « je suis contente que tu te sois fait des amis » mais non ! Rosie n’a qu’une envie c’est de lui rentrer dans le lard mais elle doit se montrer polie….même si à ce rythme elle tiendra pas. Les autres sont vraiment surpris, pourquoi sa mère agit comme ça ? Elle n’a même pas embrassé sa fille pourtant ça aurait été la moindre des choses…La mère se tourne vers son époux :

-Chéri viens donc voir ! Notre fille a des amis !

Pourquoi quand elle le dit ça sonne affreusement méchant ?...L’époux arrive et les regarde tour à tour, il ne semble pas convaincu :

-Vous êtes ses amis ?
-Oui monsieur, pourquoi cette question ?
-Notre fille n’a pas le don d’attirer les gens, mais il fait dire que c’est plutôt normal…
-Pardon ?
-Eh bien regardez, elle n’a pas d’élégance ni aucun charme, je me demande d’ailleurs pourquoi vous êtes avec elle…

Ils pensaient que la mère était mauvaise mais le père c’est pire….et Yuzuyu qui ne dit rien, visiblement elle a l’habitude, ça la touche bien sûr mais que peut-elle faire face à ça ? Elle sait depuis un moment que rien ne les fera réagir…Seiji tente de se calmer et regarde le père droit dans les yeux :

-Votre fille est gentille, toujours là pour les autres et sauf votre respect elle est loin de n’avoir aucun charme.
-Ne me dîtes pas que vous en êtes amoureux ?
-Si, cela vous gêne-t-il ?

La surprise se lit sur le visage du père mais aussi de la mère. Quant à la sœur ce n’est même pas la peine d’en parler. A la voir on pourrait croire qu’elle pense qu’il est bourré…Le père réfléchit et dit :

-Il y a forcément une raison pour que vous disiez ça…mmh vous l’avez mise enceinte ?
-Pardon ??

Là tout le monde est surpris, à part la famille de Yuzuyu. Même Rehan, qui n’a pas l’habitude de montrer ses émotions ne peut cacher une expression de surprise sur son visage. La mettre enceinte ? Alors pour eux la seule raison d’aimer Yuzuyu serait de l’avoir mise enceinte accidentellement ? C’est à se demander s’ils sont sains d’esprit ou mauvais !

-Eh bien oui, je conçois qu’un homme ait besoin de satisfaire des pulsions et si vous n’aviez que ma fille eh bien il est arrivé ce qui a dû arriver.

Satisfaire des pulsions ? On ne sait vraiment pas pour qui est l’insulte….Pour Yuzuyu qui est reléguée au rang d’animal ou de poupée sexuelle ou pour Seiji qui se retrouve dans la peau d’un prédateur de jeunes filles. Rosie sort de ses gonds et se met juste devant lui :

-Je vous permets pas de lui parler comme ça !!! Déjà Seiji n’est pas comme ça ! Il est vraiment amoureux d’elle ! Personnellement je comprends pourquoi ! Et Yuzuyu est tout sauf une chose bonne à ne servir qu’à ça !! Elle est cent fois plus méritante que vous ! Et elle est très jolie vous devriez avoir honte de l’avoir bazardé toute seule si jeune ! Vous savez à quel point c’est dur pour elle ! Elle doit travailler pour subvenir à ses besoins et elle vivait dans un appart miteux et froid avant que Seiji ne l’accueille chez lui !

Les parents de la jeune fille écoutent sans rien dire, ils n’ont pas l’habitude qu’on leur parle ainsi, il faut dire que leur fortune leur a toujours attiré l’estime et le respect des autres mais une chose les intrigue cependant, elle vit avec cet homme ? Et c’est lui qui l’a recueilli ? Curieux…il doit attendre quelque chose d’elle c’est certains car même eux ont tout fait pour que leur fille parte de la maison. Ils regardent Seiji :

-Vous l’avez donc embauché comme domestique ?
-Mais pas du tout ! Puis-je savoir pourquoi vous dîtes ça !
-C’est son seul talent donc on ne voit pas pour quel autre raison vous la logeriez chez vous.
-Mais parce que je l’aime ! Est-ce si dur à comprendre !
-C’est impossible, voyons jeune homme faites preuve d’un peu plus d’honnêteté.
-Et si vous, vous faisiez preuve d’un peu plus de respect envers Yuzuyu ! C’est tout de même votre fille !
-Veuillez ne pas vous montrer aussi agressif envers moi !
-Je vous traite comme vous traitez Yuzuyu rien de plus.
-On ne fait que dire la vérité ! On espérait plus d’elle mais c’est une déception ! Sa sœur au moins a su relever le niveau ! Yuzuyu n’a jamais su lui être égale !
-Evidemment ! Elle lui est supérieure !
-C’est plutôt sa sœur qui la dépasse en tout ! Intelligence, grâce, beauté et talents !

Yuzuyu baisse la tête, combien de fois elle l’a entendu ça…ce discours où on lui reprochait le simple fait d’exister….Des larmes commencent à couler de son visage. De suite Rosie la prend contre elle comme pour la protéger de ses mots empreints de venin. :

-Les écoute pas ma Yuzuyu, ne te préoccupe pas de ce qu’ils pensent ! Ils méritent même pas d’être tes parents !
-C’est plutôt elle qui ne mérite pas d’être notre fille. Elle a toujours été pleurnicharde, ça n’arrange rien à son cas.
-Comment rester de marbre face à ça ! Vous êtes monstrueux !

Rehan se tourne vers Meva, c’est la première fois qu’elle parle avec autant de force mais il comprend pourquoi. Chez lui ça n’a pas toujours été simple, il a certes été élevé pour satisfaire les attentes de ses parents mais même s’il échouait il a vécu dans l’amour de sa mère et de son père…il ne pensait pas que des parents pouvaient penser ainsi. Mais ce qui l’intrigue c’est que la sœur semble juste être spectatrice…non il voit dans ses yeux quelque chose qu’il n’aime pas. Il en est sûr, elle aime écraser sa sœur mais pour le moment ses parents le font très bien, elle n’agira sûrement que pour le coup de grâce…. :

-Yuzuyu ! Au lieu de rester plantée à pleurer tu pourrais au moins nous regarder et nous remercier de nous être déplacés pour toi !
-Si c’est pour dire des horreurs pareilles c’est pas la peine de lui demander ça !!
-On ne vous parle pas à vous ! Yuzuyu !

La jeune fille aurait vraiment aimé se cacher dans les bras protecteur de son amie mais ses parents ne lâcheront rien elle le sait. Elle se sépare à regret d’elle et lève doucement la tête vers ses parents, toujours ce regard de dégout envers elle… :

-…m….merci…d’être venus….
-Yuzuyu pourquoi tu les remercies ! Ils…

Sans que personne ne le voit venir, ou ne le comprenne le père de Yuzuyu la gifle en lui hurlant dessus :

-Combien de fois doit-on te dire d’avoir une attitude plus gracieuse !

Ils en restent abasourdis…il lui a demandé de les remercier et sa « récompense » pour ça…est une gifle ? Ils espéraient sans doute qu’elle s’incline pour les remercier mais de là à la frapper….Seiji réagit de suite et réceptionne Yuzuyu dont la gifle l’avait faite vaciller. Celle-ci porte sa main sur sa joue rouge, il n’y est pas allé de main morte…Rosie se met entre eux et est vite rejointe par Rehan :

-Mais vous êtes malade !!! Qu’est-ce qui vous a pris de faire ça !
-Quand on remercie quelqu’un il faut moins arborer un sourire !
-Mais comment vous voulez qu’elle sourit ! Vous arrêtez pas de l’insulter !!
-Ce ne sont pas des insultes ! C’est juste la vérité ! Depuis le temps elle aurait dû s’en accommoder !

Yuzuyu se remet à pleurer et s’extirpe des bras de Seiji pour partir dans un parc à côté, elle n’en peut plus, elle ne veut plus les entendre. Pourquoi fallait-il qu’ils viennent alors que tout allait si bien ! Seiji se met à sa poursuite, il ne veut pas prendre le risque qu’elle tombe sur quelqu’un de malintentionné ou qu’elle tombe et se blesse ! Rosie continue de se disputer avec les parents. Meva regarde Rehan, il regarde ailleurs et semble inquiet :

-Rehan ?
-….sa sœur, où est-elle passée ?

Meva regarde tout autour et…rien…ce n’est pas bon du tout ça !

-Meva…peux-tu essayer de la trouver ? Je n’aime pas cette fille, je pense qu’elle est pire que les parents.
-Je vais essayer !

Meva s’en va à la recherche de la sœur, elle sait que l’instinct de rehan est infaillible et s’il dit qu’elle est pire que ses parents il a raison…elle va sûrement profiter de l’état de Yuzuyu pour la descendre encore plus. Yuzuyu trouve refuge sur un banc se situant dans un coin caché du parc, visiblement c’est un endroit discret pour les amoureux. Seiji passe d’ailleurs à côté ne voyant pas l’entrée camouflée par des buissons. En revanche quelqu’un la trouve cette entrée.
La sœur de Yuzuyu se place juste devant elle :

-Yuzuyu…

La jeune fille redresse de suite la tête…oh non pas elle. Elle s’assoit à côté de sa sœur et regarde en l’air :

-Tu sais, nos parents et moi on a fait beaucoup de route pour te voir.
-….je sais…
-Tu nous déçois à réagir comme ça tu le sais aussi n’est-ce pas ?
-….je crois…
-Tu crois ? Tu ne vas quand même pas me dire que tu penses qu’on est venu ici juste pour te voir pleurer ?
-….si….

La sœur sourit et approche son visage de celui de sa sœur, étant de côté elle est bien placée pour parler directement dans le creux de son oreille :

-Tu es perspicace Yuzuyu.

Elle recule et observe l’effet produit, à savoir que sa sœur semble aller plus mal et que ses larmes coulent davantage.

-Je ne comprends pas ce que cet homme peut te trouver. C’est à croire qu’il n’a jamais vu de vraie femme. Peut-être que je devrais lui montrer, après tout il est plutôt mignon.

Yuzuyu redressa la tête, quoi ? Elle veut tenter de séduire seiji ! Elle ne recule devant rien ! Elle refuse tout net qu’elle s’approche de lui !

-Laisse-le !
-Tiens ? Et pourquoi ? Tu l’aimes aussi ?

Yuzuyu se fige, c’est vrai….pourquoi elle ne veut pas qu’elle s’approche de lui….ni sa sœur ni aucune autre fille….elle a déjà admis qu’il était son prince mais c’était peut-être autre chose non ? Est-ce qu’elle l’aimerait ? En fait elle ne s’est jamais posé la question mais maintenant il serait temps….elle aime être avec lui et ne supporte pas qu’une fille soit proche de lui ou veuille le lui prendre….elle aime les repas qu’ils prennent ensemble et dormir avec lui…d’ailleurs le matin elle se retrouve toujours contre lui à la serrer dans ses bras….en plus elle ne se voit pas vivre sans lui ou vivre avec un autre homme… :

-….oui…
-Ah ? Et tu crois que tu as une chance sous prétexte qu’il a dit qu’il t’aime ? Mais sitôt qu’il aura rencontré mieux il te lâchera et il rencontrera vite mieux. Je devrais d’ailleurs aller le voir non ?

Elle se lève et fait mine de partir, sa sœur se lève à son tour et lui attrape le bras faisant se retourner la plus jeune :

-Tu n’es pas d’accords on dirait.
-Je t’ai dit de le laisser tranquille !
-Tu me donnes des ordres maintenant ? Tu devrais me lâcher je ne supporte pas que tu me touches je risquerai d’être contaminé par ta laideur.
-Je m’en moque !!

Seiji entend les voix et s’approche suffisamment pour entendre Yuzuyu crier contre sa sœur :

-Tu n’as pas intérêt à t’approcher de lui ! Je l’aime ! J’aime Seiji alors ne t’en approche pas ! Pourquoi tu ne peux pas me laisser tranquille ! Pourquoi tu veux toujours tout me prendre ! Tu as tout toi !
-Pourquoi ? Tout simplement parce que je te suis supérieure ! Tu n’es rien c’est normal que te prenne tout !!

Elle dégage son bras et lève la main pour gifler Yuzuyu. Seiji arrive alors juste à côté d’elle et lui agrippe le poignet en faisant pénétrer ses griffes dedans. Il n’a pas supporté comment elle a parlé à Yuzuyu. Il la regarde froidement. Yuzuyu est surprise, cependant elle se demande s’il a entendu quand elle a dit l’aimer, elle espère que non même si elle sait qu’il l’aime en retour c’est tout de même gênant… :

-Ne dis pas des choses aussi répugnantes. Jamais je ne pourrais aimer une trainée comme toi. Qui aime à faire le mal partout où elle va et qui fait souffrir la femme que je compte épouser.

Yuzuyu se met à rougir, avant il disait juste qu’il l’aimait mais là il parle d’épouser…La sœur de Yuzuyu essaie de se dégager et dit :

-Eh bien épouse-la ! Fais ce que tu veux avec elle mais tu verras qu’elle n’est pas à la hauteur !!

Seiji la lâche brusquement la faisant chuter au sol par la même occasion, il s’approche de Yuzuyu et la prend contre lui :

-Je le ferai et toi tu resteras seule ou tu vendras ton corps pour subvenir à tes besoins vu qu’apparemment tu as du charme.

Elle s’en va, vexée et humiliée à la fois. Seiji soupire et pose sa tête sur Yuzuyu, il sourit, il sourit parce qu’il a entendu. Mais Yuzuyu, elle, est vraiment gênée….elle doit faire quoi ?

-Yuzuyu.

Surprise elle sursaute et dit :

-Euh…oui ?
-Tu peux redire ces mots s’il-te-plait ?
-…qu…quels…mots….
-Ceux que tu as dit à ta sœur quand elle voulais tenter de me séduire.
-Ah…je…euh…

Pourquoi est-ce si dur alors qu’elle sait qu’il l’aime ? Alors qu’elle sait qu’il l’a entendu ? Elle cache son visage contre lui et s’agrippe à lui :

-….t’aime….je t’aime…

Seiji profite de ces mots et son sourire s’élargit, des larmes viennent même pointer le but de leur nez. Doucement il l’entraine vers le banc et s’assoit en la posant sur ses genoux. Il met son visage face au sien, elle est toute rouge, c’est mignon…il embrasse doucement sa joue et va au creux de son oreille :

-Je les attendais depuis si longtemps ces mots si doux ma princesse…merci de les avoir dit…merci…
-Je…j’espère que….que je serais à la hauteur…
-Mais bien sûr, n’écoute pas ta sœur, n’écoute pas tes parents. Ecoute juste ceux qui t’aiment et ne te préoccupe pas de ceux qui ne savent pas voir à quel point tu es extraordinaire.

Yuzuyu se remet à fondre en larmes contre lui :

-Ils le disent depuis toujours ! Ca fait mal ce qu’ils disent ! Je sais que c’est vrai mais ça fait quand même mal !!
-Ce n’est pas vrai, ils ont juste réussi à t’en convaincre c’est tout. Tu es….parfaite comme tu es…oui…

Il approche lentement son visage et pose sa main sur sa joue. La jeune fille se laisse faire et se prend même à réduire la distance qu’il y a entre leurs lèvres. Le jeune homme finit par déposer ses lèvres sur celles de la jeune fille lui donnant un tendre baiser qu’elle ne repousse pas. Elle ne veut pas repousser une telle marque d’affection, surtout venant de celui qu’elle aime…
Il reste dans cette position un moment avant de se séparer, le silence les entoure jusqu’au moment où :

-C’est bon vous avez fini ?

Tous les deux se retournent et voit Rosie, Rehan et Meva. Ils rougissent et ne savent plus où se mettre :

-…..
-Oh pas la peine d’être si timide ! C’était mignon !!
-…vous…n’êtes plus avec…
-Oh eux ? Disons qu’on faisait trop de tapage du coup une patrouille de police est arrivée….on a cru qu’ils allaient nous embarquer mais en entendant la manière dont les parents de Yuzuyu parlaient d’elle ils leur ont dit de partir au plus vite s’il n’avait rien de mieux à faire de créer du grabuge en montrant un exemple flagrant de mauvais parents. Leurs têtes quand ils ont dit ça !! C’était mythique !
-Ah….
-Allez les amoureux on va fêter ça en allant en ville ! Je pourrais sans doute repérer un mec pour moi au moins ça fera trois couples !

Rehan et Meva ne purent s’empêcher de se regarder, bien sûr meva rougit énormément et Rehan tente bêtement de camoufler sa gêne en toussant. Rosie les regarde du coin de l’œil, sa phrase a fait son effet apparemment ! Elle va bien s’amuser avec ces deux –là !


topic commentaires: http://fanfic-world-team.xooit.fr/t373-Princesse-Yuzuyu-chapitre-8.htm
_________________
http://siluafamae.forumgratuit.fr/forum.htm--> forum de rpg, pous les créateurs, vous créez le rpg que vous voulez! TOUS les types sont autorisés ^^



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 20 Mai - 20:13 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    愛fanfic-world愛 Index du Forum -> Plaine de Shinshu : Salle des auteurs -> Fanfictions originales Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com